Organisateurs

Les Rendez-vous aux jardins sont organisés par le ministère de la Culture et de la Communication, la direction générale des patrimoines, et mis en œuvre par les directions régionales des affaires culturelles. Cette opération est menée en collaboration avec le Centre des monuments nationaux, des associations de propriétaires privés et publics, le réseau des Villes et Pays d'art et d'histoire, de nombreuses collectivités territoriales…

La direction générale des patrimoines

La direction générale des patrimoines regroupe les directions de l’architecture et du patrimoine, des archives et des musées de France.

Héritière des trois plus anciennes directions du ministère, la direction générale des patrimoines a été conçue pour remplir dans des conditions optimales les missions exercées par l’Etat dans les domaines de l’architecture, des archives, des musées, ainsi que du patrimoine monumental et archéologique.

La direction générale des patrimoines est plus précisément chargée de l’étude, de la protection, de la conservation, de la restauration et de la valorisation des collections des musées, des archives publiques, du patrimoine archéologique, des monuments et des espaces protégés, ainsi que des autres biens culturels protégés au titre du code du patrimoine et du code de l’urbanisme pour leur intérêt historique, esthétique et culturel.

  • Elle exerce le contrôle scientifique et technique de l’Etat sur les archives publiques et sur les archives privées protégées, sur les musées de France, sur les opérations archéologiques, sur les monuments historiques et les espaces protégés ainsi que sur les opérations d’inventaire général du patrimoine culturel. Elle assure la mise en œuvre des dispositions législatives et réglementaires qui lui confèrent une compétence d’inspection, d’avis ou d’autorisation au titre de la protection des patrimoines ou de la qualité architecturale ou paysagère.
  • Elle contribue à l’enrichissement des collections publiques.
  • Elle définit, coordonne et évalue l’action de l’Etat en matière de collecte, de conservation, de communication et de mise en valeur des archives publiques à des fins administratives, civiques, scientifiques et culturelles. Elle veille à la sauvegarde des archives privées présentant, du point de vue de l’histoire, un intérêt public.
  • Elle coordonne l’action de l’Etat en ce qui concerne l’application des dispositions législatives et réglementaires relatives à ses domaines de compétence, ainsi que celles régissant les enseignements et les professions relevant de ces domaines. Elle veille à leur mise en œuvre.
  • Elle exerce ces mêmes compétences en faveur des œuvres photographiques et du patrimoine ethnologique et immatériel.
  • Elle veille à l’observation et au développement du marché de l’art et du mécénat.

La direction générale des patrimoines favorise la création architecturale et veille à la promotion de la qualité architecturale et apporte son concours à la politique de sauvegarde et de mise en valeur des espaces. Elle garantit le respect et l’intégrité des démarches patrimoniales et contribue à la politique de l’Etat en matière d’aménagement du territoire, de paysage et de la ville.

  • Elle élabore et veille à l’application de la législation sur le métier d’architecte. Elle assure la tutelle de l’ordre des architectes. Elle exerce le contrôle scientifique sur l’enseignement de l’architecture.
  • Elle assure la mise en œuvre des dispositions législatives et réglementaires qui lui confèrent une compétence d’inspection, d’avis ou d’autorisation au titre de la protection des patrimoines ou de la qualité architecturale ou paysagère.
  • Enfin, elle assure la tutelle des grands établissements publics et services à compétence nationale de son secteur comme les musées nationaux ou le centre des monuments nationaux, la réunion des musées nationaux et la cité de l’architecture et du patrimoine, ou encore comme les vingt écoles nationales supérieures d’architecture.

En savoir plus

 

Les directions régionales des affaires culturelles

Depuis 1977, le ministère de la Culture et de la Communication est présent dans chaque région avec les Directions régionales des affaires culturelles (DRAC).

Placées sous l’autorité des préfets de région, ce sont des services déconcentrés de l’État, chargés de la mise en oeuvre, adaptée au contexte régional, de la politique définie par le ministère de la Culture et de la Communication.

Leurs missions portent sur tous les secteurs d’activité du ministère : patrimoine, musées, archives, livre et lecture publique, musique et danse, théâtre et spectacles, culture scientifique et technique, arts plastiques, cinéma et audiovisuel.

 

Elles sont de ce fait les représentants en région de tous les services du ministère de la Culture et de la Communication. Proposant aux préfets l’attribution des soutiens financiers de l’État, elles exercent aussi une fonction de conseil et d’expertise auprès des partenaires culturels et des collectivités territoriales. Au-delà de l’application des directives de l’administration centrale dans chacun de ces domaines, c’est sur elles que repose la cohérence d’une politique globale en région.

Elles assurent en effet la mise en oeuvre de l’ensemble des interventions du ministère en fonction des objectifs communs à tous les secteurs et indiqués comme prioritaires par le ministre, à savoir :

  • L’aménagement du territoire et l’élargissement des publics,
  • L’éducation artistique et culturelle,
  • L’économie culturelle.

Les Directions régionales des affaires culturelles coordonnent les Rendez-vous aux jardins au niveau régional en :

  • Sollicitant les ouvertures auprès des propriétaires privés et publics,
  • Recensant les monuments et les sites ouverts à la visite,
  • Organisant et favorisant la mise en place d’animations.

Elles établissent leur programme pour que celui-ci reflète la diversité du patrimoine et proposent des ouvertures et animations illustrant le thème national. Elles valorisent aussi leurs spécificités régionales et développent des idées de visites et d’animations autour de thèmes régionaux.